Moi, Daniel Blake - de Ken Loach

9,5/10 ★ Fiche de présentation du film :

MOI, DANIEL BLAKE

 
Un film britannique de Ken Loach, avec Dave Johns, Hayley Squires, Briana Shann, etc... 

Genre : drame
Durée : 1h37 mn
Sortie en salles le 26 octobre 2016

Résumé :


Pour la première fois de sa vie, Daniel Blake, un menuisier anglais de 59 ans, est contraint de faire appel à l’aide sociale à la suite de problèmes cardiaques. Mais bien que son médecin lui ait interdit de travailler, il se voit signifier l'obligation d'une recherche d'emploi sous peine de sanction. Au cours de ses rendez-vous réguliers au « job center », Daniel va croiser la route de Rachel, mère célibataire de deux enfants qui a été contrainte d'accepter un logement à 450 km de sa ville natale pour ne pas être placée en foyer d’accueil. Pris tous deux dans les filets des aberrations administratives de la Grande-Bretagne d’aujourd’hui, Daniel et Rachel vont tenter de s’entraider…
Palme d'Or du 69ème festival international du film de Cannes 2016
Présenté en avant-première lors du 27ème festival du film britannique de Dinard 2016
 
VOIR LA BANDE ANNONCE

Mon point de vue : J'avais pourtant été prévenue quelques minutes avant d'aller le film par des amis qui l'avaient visionné 2 semaines auparavant, j'ai regretté d'avoir oublié mon paquet de kleenex !

Quel génie ! J'ai vu tous les films de Ken Loach, donc j'y fonce toujours les yeux fermés. Cette fois-ci pas d'humour, ou si peu... Juste le compte-rendu acide d'une Angleterre victime de son système. On sent l'anti-Thatcher derrière les propos du réalisateurs dans la bouche des acteurs.
J'ai reçu son film comme une quille qui se prendrait la boule destructrice. Les acteurs y croient tellement, le jeu est si juste, la force qui se dégage de leurs situations dramatiques à la limite du supportable nous emporte au-delà de l'acceptable. C'est révoltant. Vous avez envie d'intervenir, d'expliquer, de hurler pour qu'ils se fassent enfin comprendre. C'est tellement injuste ! Vous ressortez de là complètement bouleversés. C'est presque trop ! On ne peut pas imaginer un tel désarroi dû à tant d'incapacité de la part des "responsables" ! Quel gâchis ! Que ce film serve de leçon à tous nos technocrates non concernés par les propres lois qu'ils font voter sans même être concernés par leurs conséquences pratiques !

Lorsque la salle entière reste scotchée à son siège sans décoller, c'est en effet que le film vaut le coup d'être vu ! Belle leçon de vie !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

V SEBASTE PROVENCALE AU FOUR

V POULET CUIT DANS LA BRAISE

V FRESSURE DE CHEVREAU