Articles

Affichage des articles du juillet 13, 2011

"Hypothermie" Arnaldur Indridason

Image
Voici la quatrième de couverture :
Au bout de la corde bleutée, le cadavre de Maria. Un suicide ? Erlendur n'y croit pas. Il rouvre le dossier. La vie de la jeune femme est un théâtre d'ombres : médiums, insomnies glacées, terreurs nocturnes, les morts vivaient à ses côtés. Quand elle était enfant, son père s'est noyé sous ses yeux. En Islande, on murmure que les secrets les mieux gardés demeurent au fond des lacs...
Arnaldur Indridason reste fidèle à lui-même. Son héros mène une enquête policière à sa façon, pas du tout les mêmes que celles de "nos" policiers américains. Il prend son temps, il étudie, il inspecte et tente de glaner des informations au compte-goutte. C'est lent, c'est calme, c'est davantage le reflet de la vie quotidienne. On peut trouver cela un peu poussif à certains moments mais quand on apprécie l'ambiance des pays scandinaves, on y trouve son bonheur. Je pense que le froid et la neige modifient drastiquement leur façon d'a…