Articles

Affichage des articles du janvier 21, 2010

V TAGLIATELLE A LA CARBONARA

Image
V TAGLIATELLE À LA CARBONARA
Temps : ★☆☆☆
Difficulté : ♣♧♧♧
Coût : €

INGRÉDIENTS pour 4 personnes
- 1 paquet de Tagliatelle
- 1 oignon frais type Cebette
- 2 tranches de lard d'1 cm d'épaisseur
- 1 jaune d'œuf par personne
- 3 cuil. à soupe de crème fraîche
- Huile d'olive
- sel, poivre
- 1 branche de persil plat

PRÉPARATION
- Plonger les pâtes dans une grande casserole d'eau bouillante, en les cuisant al dente. Saler
- Pendant ce temps, couper les tranches de lard en lardons
- Trancher en fines rondelles la Cebette

- Verser un peu d'huile dans une grande poêle creuse et y faire revenir les lardons lorsque l'huile est bien chaude. Laisser frémir jusqu'à évaporation du jus. Ajouter l'oignon et laisser frémir quelques minutes encore
- Réduire le gaz au maximum et ajouter les pâtes égouttées dans la poêle. Bien mélanger
- Éteindre le gaz et ajouter la crème fraîche en la répartissant délicatement
- Servir sur des assiettes chaudes
- Casser les œufs en ne gardant que le jau…

"Le voyage d'hiver" Amelie Nothomb

Image
"Il n'y a pas d'échec amoureux" Amélie Nothomb
Voici le résumé succinct de la 4ème de couverture... Aussi succinct que le roman qui donne l'impression décevante de ne toucher que du bout des doigts les thèmes abordés ! L'auteur nous livre ici son 18ème roman qu'elle publie en septembre de chaque année. Quand on découvre Amélie Nothomb, on lit chacune de ses œuvres car l'on se trouve comme envoutés, mais cette fois-ci, le thème du terrorisme est bâclé, l'aventure amoureuse de son héros Zoïle détient des relents de déjà vu évoqués dans l'un de ses précédents romans "Robert des noms propre". Enfin, son expérience de trip avec des champignons hallucinogènes nous laisse de marbre, ou plus exactement... de glace !
Non, Madame Nothomb, lorsqu'on est pourvu d'un tel génie, d'une telle érudition, on ne produit pas un texte aussi raccourci dont certains passages grand-guignolesques effleurent même parfois la grossièreté ! Et la fin…