Le chinois - de Henning Mankell

5/10 Voici la quatrième de couverture :

Une tache écarlate sur la neige. Plus loin, une jambe... En tout, dix-neuf personnes massacrées à l'arme blanche à Hesjövallen. Selon les méfias, un psychopathe a frappé. Pour la juge Birgitta Roslin, tout est trop bien organisé. Sa seule piste : un ruban rouge chinois. Indice qui la mène jusqu'à Pékin, dans les familles des émigrés du siècle dernier. Les humiliés auraient-ils pris leur revanche ?

C'est un bon p'tit polard. Un classique de Henning Mankell. Mais trop long. L'auteur a choisi de nous donner la solution à mi-bouquin, du coup, il a été obligé de faire traîner le reste du temps avec le malaise psycho-bizarre de son héroïne qui prend la place de la police pour résoudre l'énigme. Étrangement, elle ne communique pas obligatoirement ses informations à la police. D'ailleurs, la police ne fait rien pour recevoir de nouveaux éléments en se contentant d'un tueur factice. C'est assez étrange. Ça se lit mais par morceaux. Soudain, c'est palpitant mais il faut patienter une cinquantaine de pages ensuite pour qu'une action revienne captiver le lecteur. Je pense que j'aurais oublié ce bouquin dans moins de deux mois !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

V SEBASTE PROVENCALE AU FOUR

V POULET CUIT DANS LA BRAISE

V TUILES DE PAIN