Petite Poucette - de Michel Serres

7,5/10 ★ Voici la quatrième de couverture :

Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer.
Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l'oral à l'écrit, puis de l'écrit à l'imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, tout aussi décisive, s'accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises.
De l'essor des nouvelles technologies, un nouvel humain est né : Michel Serres le baptise "Petite Poucette" - clin d'œil à la maestria avec les messages fusent de ses pouces.
Petite Poucette va devoir réinventer une manière de vivre ensemble , des institutions, une manière d'être et de connaître... Débute une nouvelle ère qui verra la victoire de la multitude, anonyme, sur les élites dirigeantes, bien identifiées ; du savoir discuté sur les doctrines enseignées ; d'une société immatérielle librement connectée sur la société du spectacle à sens unique...
Ce livre propose à Petite Poucette une collaboration entre générations pour mettre en œuvre cette utopie, seule réalité possible.


Michel Serres, membre de l'Académie Française, nous livre ici un essai d'une réalité surprenante. Il dépasse les avancées lentes et progressives de notre société, il saute les étapes et nous projette dans un futur qui va se révéler plus proche que l'on pourrait l'imaginer. Ces nouvelles générations suréquipées, sachant de surcroît utiliser au mieux les outils dont ils disposent, vont devoir en effet réinventer le monde qui ne pourra plus jamais fonctionner comme aujourd'hui. Pour les générations qui ont vécu la plupart de leurs jeunes années au siècle dernier, une déconnexion se produit. Il est évident qu'ils n'ont pas eu le temps de s'habituer au nouveau fonctionnement de nos vies grâce à l'omni-connexion, ils n'ont pas le réflexe, ils tendent même pour certains à refuser d'accepter cette révolution sous le couvert de grandes idées complètement dépassées et se retrouvent à la ramasse, si je puis m'exprimer ainsi. On pardonne à nos anciens. On a plus de mal envers les autres.
Ce mini livre de 82 pages qui se lit en une heure (compter un quart d'heure de plus pour les recherches de certains mots de vocabulaire) doit impérativement être lu par tous. Nous gagnerons du temps. Quel fantastique analyse !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

V SEBASTE PROVENCALE AU FOUR

V POULET CUIT DANS LA BRAISE

V FRESSURE DE CHEVREAU