Venus Noire

Fiche de présentation du film :
Venus Noire

Un film français d'Abdellatif Kechiche, avec Yahima Torres, François Marthouret, J.-Christophe Bouvet, etc...
Genre : biopic, historique
Durée : 2h47 mn
Sortie en salles le 27 octobre 2010

Résumé :

Paris, 1817, enceinte de l'Académie Royale de Médecine : «Je n'ai jamais vu de tête humaine plus semblable à celle des singes». Face au moulage du corps de Saartjie Baartman, l'anatomiste Georges Cuvier est catégorique. Un parterre de distingués collègues applaudit la démonstration. Sept ans plus tôt, Saartjie, quittait l'Afrique du Sud avec son maitre, Caezar, et livrait son corps en pâture au public londonien des foires aux monstres. Femme libre et entravée, elle était l'icône des bas-fonds, la «Vénus Hottentote» promise au mirage d'une ascension dorée...

VOIR LA BANDE ANNONCE

Abdellatif Kechiche, c'est le metteur en scène qui a réalisé entre autres La graine et le mulet. C'est un cinéaste hors pair. Venus Noire, c'est le film qui vous prend aux tripes dès les premières images, qui vous bouleverse et vous fait vous retrancher à l'intérieur de vous-même, c'est la plus terrible descente aux enfers possible ! Petit à petit, durant les 2h47 de projection, votre corps se ratatine au fond du siège, vous vous demandez quand ça va s'arrêter. Vous souhaitez un interlude pour vous reposer mais à part un vague espoir avec un violoniste et un dessinateur, la chute, lente et progressive, ne fait que s'accentuer. On croit que la scène suivante sera sinon moins dure au moins plus courte. Non, c'est un leurre. La descente ne s'arrête jamais. Quand on croit qu'on a atteint le summum, on se trompe encore. On prédit la fin mais... A. Kechiche ne cherche pas à lier ses scènes les unes aux autres. Il les enchaîne en leur donnant une puissance maximum dans la force et dans la durée. C'est une technique qui accentue davantage la puissance du ressenti du spectateur qui s'accroche comme il peut pour supporter l'intensité de l'émotion qu'il tente de dominer.

C'est une œuvre d'art pour cinéphiles confirmés. Le film est interdit aux moins de 12 ans. Je l'aurais interdit aux moins de 16 en raison de la violence des scènes morales (et physiques) qui sont infligées à cette héroïne. Le film est inspiré d'une histoire vraie, ce qui le rend encore plus éprouvant. On ne peut plus voir les choses tout à fait de la même manière après avoir visionné un phénomène cinématographique aussi puissant.
8/10

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

V SEBASTE PROVENCALE AU FOUR

V POULET CUIT DANS LA BRAISE

V FRESSURE DE CHEVREAU