"Le Scandale Modigliani" Ken Follett

4.5/10Voici la quatrième de couverture :

Ils ont entendu parler d'un fabuleux Modigliani perdu et sont prêts à tout pour mettre la main dessus : une jeune étudiante en histoire de l'art dévorée d'ambition, un marchand de tableaux peu scrupuleux et un galeriste en pleine crise financière et conjugale... sans compter quelques faussaires ingénieux et une actrice idéaliste venant allégrement pimenter une course poursuite échevelée.

Qui sortira vainqueur de cette chasse au trésor menée tambour battant, de Paris à Rimini, en passant par les quartiers huppés de Londres ?

Déçue. Oui, moi qui ne voyais que par Ken Follett, ce roman-ci ne m'a pas emballée du tout. Oh, c'est une jolie petite balade entre Paris, Londres et l'Italie... Ce sont de gentils petits personnages qui s'aiment, se détestent ou se rencontrent... par hasard ? C'est une toute petite histoire autour d'un tout petit tableau qui coûte certes beaucoup de gros sous, ce qui entraînera cette course effrénée, mais qui ne mènera pas bien loin.

Comme le dit l'auteur lui-même dans son introduction, il désirait écrire un roman d'un... "genre nouveau" à travers Le Scandale Modigliani et qui s'est soldé par un échec. Ce sont ses propres termes. Je ne peux qu'être entièrement de son avis, hélas. Il stipule par la suite que la critique a beaucoup apprécié son roman, à son grand dam car personne n'avait remarqué le côté sérieux de sa démarche littéraire.

Je confirme, le sérieux de l'œuvre l'emporte tout à fait sur le rêve, tant et si bien qu'on décroche rapidement. Ce n'est vraiment pas le livre à recommander. Par contre, jetez-vous sur "les piliers de la terre" ou "Un monde sans fin" !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

V SEBASTE PROVENCALE AU FOUR

V POULET CUIT DANS LA BRAISE

V FRESSURE DE CHEVREAU